Le billet du président 1.04.15

Capitaine

Ce que vous pensez de la taxe à la navigation

Sur ce sujet épineux pour certains, j’ai essayé de synthétiser remarques et inquiétudes, en restant fidèle à celles-ci.

Il en ressort que la rivière Dordogne étant rayée dans sa plus grande partie de la nomenclature des voies navigables, la navigation s'y exerce librement aux risques et périls des usagers qui doivent s'assurer en permanence de la profondeur de l'eau et de l'absence d'écueils et d'obstacles.
Pour cette navigation, s'applique le règlement général de la navigation de 1973 auquel s'ajoutent des dispositions particulières résultant d'arrêtés préfectoraux.

Pour la partie du cours en aval de Bergerac, qui nous intéresse, inscrite à la nomenclature des voies navigables ou flottables la navigabilité est garantie du fait de l'obligation faite au gestionnaire (VNF puis EPIDOR) de réaliser les travaux nécessaires au maintien de la navigation.

De votre constat il ressort qu’en divers endroits, les usagers  doivent s'assurer en permanence de la profondeur de l'eau et de l'absence d'écueils et d'obstacles.

Ce ne serait donc pas une navigation garantie…

Beaucoup se plaignent des troncs qui dérivent et endommagent leurs unités amarées aux pontons ou sur corps-morts.

En conclusion, la taxe n'est pas la bienvenue et vous avez manifesté ce mécontentement à l'aide de cornes de brume.